Collégien-nes SDF : les personnels du collège Jean Renoir de Neuville sur Saône occupent leur collège pour porter assistance à élèves en danger :

Communiqué de presse du 21/11/2016 des personnels du Collège Jean Renoir de Neuville Sur Saône.
lundi 21 novembre 2016

Une jeune collégienne de 5e et sa famille sont SDF depuis le vendredi 18/11. Les personnels apprenant cette situation en dernière minute ont porté assistance à personne en danger en leur procurant un hébergement pour le week-end. Ils appellent les services de l’État, le président de Lyon Métropole, le Rectorat, l’Inspection Académique du Rhône et les mairies de Neuville-sur Saône, Albigny, Saint Germain aux monts d’Or, Genay, Poleymieux, Montanay, Curis, Fleurieu à ce qu’une solution d’hébergement soit trouvée sans délais.
Ils tiennent à attirer également l’attention des autorités sur deux autres familles en
hébergement ultra précaire nécessitant une prise en charge rapide. A défaut de solution, ils logeront ces familles dans leur collège occupé.

Une famille du collège Jean Renoir était expulsée du centre d’accueil des demandeurs d’asile (CADA) d’Albigny sur Saône vendredi 18/11. Les personnels qui avaient eu l’information très peu de temps avant ont paré au plus urgent et mis un toit sur la tête de cette famille et de leurs trois enfants, 17, 13 et 11 ans, scolarisés respectivement au lycée Magenta de Villeurbanne, au collège Jean Renoir en 4e, et à l’école de la Tatière de Neuville en CM2. Cette famille sans solution s’ajoute à deux autres familles du collège en situation d’hébergement ultra précaire, dont une avec maman enceinte de 8 mois qui dort dans une église sans chauffage à Vénissieux.
Les personnels du collège Jean Renoir, face à cette mise en danger d’une élève qui leur est confiée, ont décidé d’assumer leurs responsabilités. En tant que citoyen-ne-s d’abord, considérant qu’ils seraient coupables de non assistance en personne en danger, mais aussi en tant que professionnel-le-s de l’éducation : le statut
de SDF n’est pas compatible avec la réussite scolaire. Ils appellent à ce que des solutions soient trouvées dès ce soir. Les services de l’état doivent appliquer la loi sur l’hébergement d’urgence qui précise que toute personne en situation de danger a le droit à un hébergement d’urgence, sans condition de nationalité. Ils demandent à la Métropole de Lyon, ainsi qu’aux mairies des communes dépendant du collège Jean Renoir, d’assumer leurs responsabilités morales et de porter assistance à ces personnes en danger, comme le veut la loi. Dans l’attente d’une solution des services de l’Etat, la Métropole doit ouvrir le logement de fonction inoccupé se trouvant dans l’enceinte du collège. Les personnels savent également que des logements sociaux
au quartier de la Source, ainsi que les locaux de l’ex O.C.C. sont vides sur la ville de Neuville et pourraient être ouverts ou réquisitionnés par Mme le Maire. Ils ne doutent pas qu’il en est de même sur les autres communes de leur secteur.
A défaut de solution, ils occuperont les locaux de leur collège pour y loger la famille Rexhahmataj et la famille Ndongola avec l’appui de leurs collègues de l’école de la Tatière, de parents d’élèves, et d’associations locales. A l’heure où le vol fiscal coûte 80 milliards par an au pays, ils trouveraient inconcevable que les places d’hébergement d’urgence ne soient pas en nombre suffisant faute de financements ou de volonté politique pour leurs élèves en situation de précarité.
Les personnels du collège Jean Renoir réunis le 21 novembre 2016

Copie à : M. le Préfet du rhône, Madame la Rectrice de l’académie de Lyon , M. Le Président de la
Métropole de Lyon, Aux Maires des communes du secteur Jean Renoir, DDASS du Rhône pôle famille.


Documents joints

PDF - 104.8 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Brèves

14 mars - pétition du lycée J.Brel (vénissieux) pour obtenir le statut Education Prioritaire

Pour signer, c’est par là...

14 février - Manifestation JST

Les comités Jamais Sans Toit Vaulx appellent à une manifestation mercredi 13 mars à 11H. (...)

7 février - COMMUNIQUÉ DES ENSEIGNANTS EN GREVE RECONDUCTIBLE EN ILE-DE-FRANCE

Mercredi 6 février
Nous sommes enseignants à Balzac à Mitry-Mory, Jean Macé à Vitry-sur-Seine, (...)

31 janvier - Déclaration intersyndicale au CDEN au sujet des élèves sans toit et des pressions subies par les personnels

Alors que la mise à l’abri des enfants constitue un objectif majeur des politiques publiques (...)

17 janvier - Elèves Sans Toit : Reportage à l’école Henri Wallon de Vaulx en Velin

Vidéo sur facebook pas besoin de compte pour lire la vidéo
https://www.facebook.com/183081005507412/p