Informations et conseils juridiques aux sans-papiers (RESF)

Arrestations : des associations distribuent un mode d’emploi aux sans-papiers
samedi 1er octobre 2005

Un document distribué aux sans-papiers

PARIS, 25 sept 2005 (AFP) - Plusieurs associations ont annoncé
dimanche à
l’AFP qu’elles avaient commencé la distribution dans un quartier
populaire
parisien de tracts destinés aux sans-papiers, en forme de mode
d’emploi, si
ceux-ci sont arrêtés ou transférés en centres de rétention.
Divisés en trois parties, "informations et conseils juridiques",
"conseils
en cas d’arrestation" et "Attention danger", le Mrap (Mouvement
contre le
racisme et pour l’amitié entre les peuples), le Groupe
d’intervention et de
soutien aux travailleurs immigrés (Gisti), la Ligue des droits de
l’Homme, Act-Up, Droits Devant ! et les Verts y fournissent conseils et
numéros
utiles. Des militants ont distribué dimanche ce tract, tiré dans
l’immédiat
à 2.000 à 3.000 exemplaires, dans le XVIIIe arrondissement,
autour du métro
Château-Rouge, selon Mouloud Aounit, secrétaire général du Mrap. Une
diffusion plus large est prévue dans les jours qui viennent, a-t- il précisé
à l’AFP.

"De façon générale et compte tenu des nombreuses
arrestations de
ces dernières semaines, nous conseillons aux sans-papiers de ne
pas rester
seuls", souligne le tract, en invitant ces derniers à s’inscrire
auprès des
associations et à ne pas se séparer de leur carte d’adhérent.
Les associations détaillent également les conditions de garde à vue,
prévues par la loi et conseillent aux sans-papiers de contacter
"d’urgence
l’association ou le collectif" auquel ils appartiennent ou de
demander à une
personne de leur famille de le faire grâce aux numéros de
téléphone indiqués.

La dernière partie du tract précise quels moyens existent pour faire
annuler un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF) et
recommande aux sans-papiers de faire appel, du lundi au vendredi,
à la
Cimade, "seule association présente dans les centres de
rétention", en cas
de transfert dans un de ces centres.
Pour les week-ends et jours fériés, il est conseillé de
"s’adresser à un
policier du centre de rétention qui a le formulaire de demande
d’annulation
de l’APRF qui vous aidera à le remplir".

Word - 23.5 ko
Infos et conseils aux sans-papiers

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301