Ecole Lumière de Lyon : les pauvres privé-e-s de cantine ?

Heureusement que la municipalité est "de gauche"...
lundi 16 octobre 2006

D’après les infos transmises par le directeur de cette école, la mairie de Lyon a demandé de désinscrire du restaurant scolaire les enfants dont les parents étaient privé-e-s d’emploi.

SUD demande l’ouverture de places en nombre suffisant dans les cantines scolaires, le retour de tous les restaurants scolaires à une gestion strictement publique, la gratuité pour les familles les plus pauvres, qui doivent être prioritaires dans tous les cas.

Extraits du témoignage du directeur de l’école, M CHAFFRINGEON :

"Conformément au règlement de la Mairie de Lyon et aux instructions du responsable de la restauration scolaire, et parce que le nombre d’enfants inscrits au restaurant scolaire était largement supérieur à la capacité du réfectoire, j’envisageais à la mi-septembre de procéder, en concertation avec les parents d’élèves, à la mise en place d’un roulement le plus juste possible pour l’accès au restaurant scolaire, au sein des familles prioritaires (réparties en trois catégories : parents qui travaillent, parents demandeurs d’emploi et parents en grande difficulté économique).

La Direction de l’Education de la Mairie m’a alors sommé d’exclure de la cantine les enfants issus de parents demandeurs d’emploi ou en grande difficulté économique en me menaçant de me retirer le responsabilité de la régie de l’école si je n’obtempérais pas. Je me suis donc plié aux instructions de la Mairie. C’est ainsi que mercredi 20 septembre, assisté de deux contrôleurs de la Ville de Lyon, j’ai informé les familles en question, pourtant prioritaires au regard du règlement municipal (demandeurs d’emploi et en grande difficulté économique) que dès le lendemain, elles ne pourraient plus présenter leur enfant à la cantine.

Jeudi soir 21 septembre, une réunion s’est tenue pour faire le point sur ce problème en présence de nombreuses personnes et notamment des futurs représentants d’environ sept cents parents de l’Ecole Primaire (maternelle et élémentaire). Au cours de la réunion, et à plusieurs reprises, l’Adjoint au Maire, a assuré que mes déclarations étaient fausses (Il affirmait que l’exclusion des enfants issues de certaines familles relevait de ma propre initiative et qu’elle n’était pas le fait de la Mairie).

Heureusement, lors de la discussion, des témoignages de parents (appelés téléphoniquement par les contrôleurs de la Mairie) ont établi que ce que j’avançais était le compte-rendu exact de la réalité et sont venus contredire catégoriquement les propos de l’Adjoint au maire (d’autres parents pourraient également témoigner).

L’Adjoint au maire m’attendait à la sortie, pour m’assurer qu’après cet incident la régie de l’Ecole Lumière me serait supprimée. Cette décision vient d’être confirmée par la Mairie de Lyon."


Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)