Sergents-recruteurs du MEDEF ?

La loi Fillon dégomme les COP
vendredi 25 mars 2005

Le Sénat vient d’adopter, dans une grande discrétion, un amendement qui va gravement remettre en cause le statut des Conseillers d’Orientation Psychologues. En effet l’article 8 du rapport annexé au projet Fillon prévoit d’ouvrir le corps des Cop à des personnes "ayant acquis une expérience professionnelle".

Article 8 :
"Le recrutement et la formation initiale des conseillers d’orientation-psychologues constituent un enjeu majeur en raison d’une évolution rapide des métiers et des qualifications. Il est donc nécessaire de développer les partenariats école/entreprise, d’introduire des stages en entreprise dans la formation des acteurs majeurs de l’orientation, de mettre en œuvre des plans de formation continue personnalisés sur l’évolution des métiers et des besoins de l’économie, mais aussi de s’engager vers une diversification du recrutement de ces personnels au bénéfice de personnes ayant acquis une expérience professionnelle"

De plus, cet article ne parle que d’économie, d’emplois et de partenariats école-entreprise. En résumé les Cop doivent être les sergents recruteurs des entreprises. Pour quels emplois ? Mystère, car les branches professionnelles elles-même s’avouent incapables de déterminer leurs besoins à court terme, ni en quantité, ni en qualification. La vieille rengaine de l’adéquation emploi-formation nous est ressortie alors qu’elle n’ a aucune validité.

Alors que le recrutement des Cop a diminué de 40% en 2 ans, le sénat propose de recruter des "professionnels", sans doute à moindre frais pour vanter les mérites de tel ou tel métier. Il ne parle absolument pas de recrutements de Cop alors que ceux-ci ont en moyenne près de 1400 élèves du 2nd degré public en charge.

Le métier de Cop ne consiste pas simplement à informer les jeunes mais surtout à les aider à élaborer un projet scolaire et professionnel qui tienne compte de leur personnalité. L’aide à la réussite et à l’adaptation scolaire font aussi partie de notre métier. La mobilisation massive au printemps 2003 de l’ensemble des 5 000 Cop et Directeurs de Cio a permis d’éviter
la décentralisation calamiteuse voulue par Raffarin-Ferry. Du coup la majorité UMP se venge 2 ans plus tard en asphyxiant la profession et en tentant de dénaturer ses missions et son recrutement.

Le chômage n’est pas dû à un manque d’information sur les métiers, mais à une gestion capitaliste de notre société qui maximalise les profits pour les actionnaires, au détriment de l’investissement et de l’emploi.


Agenda

<<

2022

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et aux (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)