STOP aux convocations PAF ! STOP aux tests osseux !

mercredi 16 mai 2018

MERCREDI 16 MAI À PARTIR DE 16H

RASSEMBLEMENT Devant le Préfecture, rue Dunoir

Texte d’appel du Collectif Jeunes RESF69

Marre des soupçons, des contrôles, des accusations injustes, des rejets !

Ils s’appellent Djelil, Alpha, Christian, Bérenger, Ben Yaya, Mahamadou, Douga, Inza. Ils ont entre 16 et 18 ans, sont élèves dans nos lycées, à Condorcet, Lamarque, Charlie Chaplin, Cuzin, Les Canuts… Ils ont risqué leur vie et marché à travers de nombreux pays avant d’arriver en France dans l’intention d’y trouver la paix, d’aller à l’école, et de réussir leur vie ici parmi nous.

Au lieu de les accueillir, les autorités françaises leur barrent la route par tous les moyens. A Lyon, La Métropole, le Parquet, la Police aux frontières (PAF), la Préfecture, leur pourrissent la vie en remettant en cause leurs actes de naissance, leurs papiers d’identité, et même dans certains cas leurs passeports pourtant légalement délivrés par leurs ambassades en France, et ceci même quand les jeunes ont été reconnus mineurs par un juge des enfants et par les évaluations à leur arrivée…

Depuis plus d’un an, la Métropole, le Parquet et la Préfecture se sont mis d’accord. Ils soumettent les papiers des jeunes étrangers au service de la fraude documentaire de la PAF qui les décrète faux en prétextant un tampon qui bave, une impression en offset alors qu’elle devrait selon eux être en laser ou inversement, une faute d’orthographe, le nom d’un oncle qui est le même que celui d’un père…

A partir de là, la machine s’emballe : plusieurs convocations à la police, tests d’âge osseux humiliants et sans aucune fiabilité, accusation d’utilisation de faux papiers, de trouble à l’ordre public, Obligations de quitter le territoire (OQTF) sans délai avec interdiction de retour en France ordonnées par le Préfet, traduction devant le tribunal correctionnel pour certains, retrait de l’assistance éducative qui avait été mise en place par un juge des enfants, confiscation des passeports et de tous les papiers. Au bout du compte, le jeune se retrouve à la rue, sans aucun moyen financier pour manger et vivre, sans papiers, sans droits. La Métropole fait des économies, l’Etat se vante de faire reculer l’immigration… Ce genre de pratiques existe dans beaucoup d’ autres villes aussi.

Nous à RESF, avec les enseignants des jeunes étrangers harcelés pendant des mois, avec leurs copains et copines, avec les parents des copains et copines, avec de plus en plus d’associations et de personnes, nous soutenons les mineurs et jeunes majeurs étrangers traqués et demandons l’arrêt de la chasse indigne dont ils sont victimes.

MERCREDI 16 MAI A PARTIR DE 16H

RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE. RUE DUNOIR.
Tram T1. Arrêt Préfecture.

STOP AUX CONVOCATIONS PAF ! STOP AUX TESTS OSSEUX !

LEVEE DE TOUTES LES OQTF POUR QUESTIONS D’ETAT CIVIL !

Collectif Jeunes RESF 69, RESF 69


Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301