Rentrée des classes ? reprise des luttes !

Robien nous écrit et veut nous amadouer, sans succès.
mardi 5 septembre 2006

Le ministre Robien se réjouit, dans un courrier adressé à chaque salarié de l’éducation nationale, des nouveautés de la rentrée scolaire 2006. Pour SUD éducation, la politique actuelle renforce le processus de destruction du service public d’éducation nationale. En effet ce gouvernement développe...

Une école libérale qui se donne comme principal objectif de réduire les dépenses publiques. Ce gouvernement semble se réjouir de voir la baisse de la qualité de l’enseignement public remplir les écoles privées, comme au Royaume-Uni. Les conditions de travail se dégradent, et la précarité explose.

Une école entreprise dans laquelle les élèves sont des clients à satisfaire, et les salariés des « ressources humaines » qui doivent augmenter le rendement sans avoir la possibilité de vraiment bien faire leur travail. Les formations et la recherche sont de plus en plus construites pour satisfaire les besoins immédiats des grandes entreprises et de leurs actionnaires.

Une école individualiste, qui cherche à diviser les gens, à les contrôler toujours davantage, à favoriser la soumission, la compétition, pour briser les solidarités, entre professionnels comme entre élèves.

Une école « poudre aux yeux » qui fait semblant d’innover, communique beaucoup, invente des nouveaux sigles, labels et dispositifs de façade pour tenter de masquer ses échecs grandissants. Une école dans laquelle le point de vue des professionnels de terrain est méprisé.

Une école du tri social qui reproduit et aggrave les inégalités sociales qu’elle est censée combattre.

Une école caserne dans laquelle les élèves les moins soumis ou les moins scolaires sont ostracisés, alors que le personnel doit lui aussi marcher à la baguette. L’exemple de notre collègue Roland Veuillet, muté arbitrairement de Nîmes à Lyon depuis 2003, uniquement en raison de ses activités militantes, constitue à ce titre un emblème. SUD réclame toujours l’annulation de cette sanction injuste.

SUD éducation appelle l’ensemble des salarié-e-s de l’éducation nationale à résister à ces attaques libérales. Nous invitons l’ensemble de la population à peser pour qu’une véritable réforme de fond permette d’améliorer et de renforcer le service public d’éducation nationale et la recherche publique : une autre école est possible, juste, humaine, émancipatrice, novatrice.

Alors que SUD n’a pas été associé, nationalement, à l’initiative du 6 septembre, nous nous joignons à cette action à Lyon, dans un souci d’unité.


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301

Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et aux (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)