MOBILISATION VAUDAISE

mardi 5 juin 2018

Communiqué de presse des enseignant.e.s et parents mobilisé.e.s

Depuis 4 semaines, tous les vendredis midi, les enseignant.e.s vaudais.e.s en REP+ se rassemblent Place François Mauriac devant les inspections de l’Education Nationale de Vaulx-en-Velin, pour demander plus de moyens pour la réussite de tous les élèves et pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. 
Le dispositif « CP à 12 » se fait au détriment des autres élèves.
Cette fin d’année scolaire ainsi que la rentrée 2018 s’annoncent compliquées suite à la mise en place des « CP et des CE1 à 12 ». Cela implique des effectifs très élevés dans les autres niveaux de classe, et cela fait disparaître le dispositif PDMQDC (un enseignant supplémentaire qui permettait de travailler en groupe allégé d’élèves de 12 à 15) dans tous les niveaux de classe. 
Les enseignant.e.s revendiquent leur droit à organiser les équipes en fonction de leur réalité d’école. Parfois, faire des classes de CP ou de CE1 à 15 ou à 16 élèves pourrait permettre d’alléger considérablement les autres niveaux de classe voire de dégager plus de temps à un.e enseignant.e pour remettre en place des dispositifs pédagogiques en groupe allégé de la maternelle au CM2.
Mais, pour l’instant, cette possibilité n’a pas été acceptée.
De moins en moins d’adultes interviennent au sein de l’école ou autour de l’école.
Les accompagnant.e.s des élèves en situation de handicap (AESH) ne sont pas formé.e.s et leurs emplois ne sont pas pérennes.
Les partenaires médico-sociaux ne sont pas assez nombreux pour répondre à toutes les demandes dans des délais raisonnables. 
Il est urgent d’augmenter le nombre de places dans les CMP (centre médico-psychologique) et SESSAD (Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile), ITEP (Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique), ULIS (Unités localisées pour l’inclusion scolaire) qui sont surchargés. En effet, les délais d’attente peuvent se compter en mois voire en années ! 
Il est indispensable de créer des postes RASED supplémentaires pour apporter une aide à tous les élèves en difficulté, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.
Les classes de maternelle sont surchargées. Il faudrait réduire le nombre d’élèves en maternelle REP+ comme cela a été le cas dans les écoles dites « ordinaires » à la rentrée 2017 car leurs effectifs sont encore trop élevés.
Une violence quotidienne s’insère jusque dans nos écoles
Enfin, au regard de la recrudescence des tensions et des actes extrêmement violents commis aux abords, voire au sein même des écoles (utilisations d’armes à feu, passages à tabac…), l’ensemble de la communauté éducative s’inquiète sur les conditions d’accueil des enfants et leur sécurité. L’absence de réponses adaptées par les services de la mairie, de l’Éducation Nationale et des forces de police est très préoccupante et c’est pourquoi une action commune menée par les familles et les enseignant.e.s est envisagée très prochainement afin d’obtenir les moyens nécessaires pour permettre à toutes et tous de se rendre à l’école sereinement.
Ils/elles appellent aussi tous les parents et tous les partenaires de l’Éducation Nationale à une journée de grève et de mobilisations le mardi 5 juin.
Rassemblement devant l’hôtel de ville de Vaulx en Velin à 9h.
Rassemblement devant l’Inspection Académique, rue Jaboulay à Lyon à 14h

A télécharger : la motion des enseignant.e.s vaudais.e.s à l’attention des collègues du département

PDF - 102.4 ko

Brèves

3 avril - Soutien Lycée Jacques Brel de Vénissieux

Après leur mouvement RAS ils/elles sont à nouveau reçu·e·s au rectorat mercredi 10 avril pour (...)

14 mars - pétition du lycée J.Brel (vénissieux) pour obtenir le statut Education Prioritaire

Pour signer, c’est par là...

14 février - Manifestation JST

Les comités Jamais Sans Toit Vaulx appellent à une manifestation mercredi 13 mars à 11H. (...)

7 février - COMMUNIQUÉ DES ENSEIGNANTS EN GREVE RECONDUCTIBLE EN ILE-DE-FRANCE

Mercredi 6 février
Nous sommes enseignants à Balzac à Mitry-Mory, Jean Macé à Vitry-sur-Seine, (...)

31 janvier - Déclaration intersyndicale au CDEN au sujet des élèves sans toit et des pressions subies par les personnels

Alors que la mise à l’abri des enfants constitue un objectif majeur des politiques publiques (...)