Les étrangers, éternels boucs émissaires...

Communiqué de SOLIDAIRES, notre union syndicale interprofessionnelle
vendredi 2 décembre 2005

Le premier ministre vient de rendre publiques un certain nombre de mesures en matière d’immigration qui visent notamment à durcir les conditions du regroupement familial, les contrôles sur les mariages, la sélection des étudiants étrangers, la réglementation en matière d’asile...

Dans le même temps, le Ministre de l’intérieur annonçait avoir fixé pour 2006 un objectif de 25 000 expulsions d’étrangers en situation irrégulière et réaffirmait dans ce cadre sa volonté de procéder à l’expulsion des enfants scolarisés et de leurs parents dès la fin de
l’année scolaire.

Afin de justifier ce durcissement, le Ministre de l’Intérieur a notamment affirmé que les événements que nous avons connus ces dernières semaines dans les banlieues étaient l’illustration d’une haine et d’une violence que l’immigration clandestine contribuait à
produire.

Les mesures annoncées s’inscrivent donc clairement dans la continuité des déclarations qui se sont multipliées ces derniers jours pour pointer les étrangers, la polygamie, le regroupement familial, les artistes rap... comme principales causes de ces violences urbaines - alors même que les services du 1er ministre reconnaissent que seuls 7,5% des personnes interpellées en ces occasions étaient des étrangers et qu’une infime partie de ceux-ci était en situation irrégulière.

A l’évidence cette surenchère populiste, qui multiplie les contrevérités et les amalgames, vise à faire des étrangers des boucs émissaires afin de déplacer sciemment les
problématiques sociales soulevées ces dernières semaines vers les thèmes de prédilection de l’Extrême droite dans l’optique des prochaines échéances électorales.

Une telle attitude est indigne et irresponsable : elle déstabilise chaque jour davantage des populations entières (en situation régulière ou non) ; elle engendre son lot d’abus et de bavures ; elle participe à légitimer les thèses de l’extrême-droite et favorise la montée de la xénophobie, du racisme, de l’exclusion et, par réaction, les communautarismes au sein de notre pays.

Décidément, il est grand temps que les responsables politiques de notre pays mettent un terme à l’escalade nauséabonde à laquelle nous assistons et qu’enfin ils s’attellent à la mise en œuvre d’une politique nationale apte à réellement résoudre la crise vécue dans les quartiers populaires.


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301

Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et aux (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)