Halte à la répression, Contre les discriminations et la précarité,

Appel à mobilisation sur l’agglomération lyonnaise
mercredi 9 novembre 2005

Quinze ans après des émeutes analogues dans la banlieue lyonnaise, tout le pays est aujourd’hui le théâtre de
graves affrontements à la suite de la mort tragique de deux adolescents à Clichy-sous-Bois.

Face à ces événements, le gouvernement n’a su que jeter de l’huile sur le feu. Les propos irresponsables et
provocateurs du ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, ont couvert des pratiques policières inacceptables et
rendu la situation explosive. Sa responsabilité est donc pleinement engagée.
Nos organisations veulent solennellement dire leur indignation et leur inquiétude.

30 ans de politiques antisociales, discriminatoires et répressives ont débouché sur une révolte violente et
désespérée, allant jusqu’à la destruction d’équipements qui desservent en premier lieu les habitants des
quartiers. Ce climat accroît un peu plus les difficultés de populations déjà victimes du chômage, de la
précarité, de discriminations, d’humiliations, du démantèlement des services publics, de l’échec scolaire, du
mal-logement, de la diminution des crédits alloués à la prévention.

Il faut trouver les voies d’une mobilisation politique non-violente qui soit acceptable par les populations
concernées et à laquelle elles seront susceptibles de participer.

Parce que la question posée est avant tout celle des droits et de l’égalité, nous exigeons :

· Que toute la lumière soit faite sur le drame de Clichy-sous-Bois et que justice soit rendue ;

· Que le ministre de l’Intérieur, qui a pris la responsabilité d’aggraver les tensions par des propos indignes et
parce qu’il est aujourd’hui le symbole de la faillite désastreuse du tout répressif, démissionne ;

· Que, dans un soucis d’apaisement, de dialogue et de justice, à l’opposé des comparutions immédiates, de
la justice expéditive et de la répression aveugle, nous demandons la fin des poursuites judiciaires pour les
manifestants et la dispense de peine pour les condamnés ;

· L’abandon du recours à l’état d’urgence avec la loi de 1955 sur les troubles en Algérie

· Afin de permettre à nos quartiers et à nos villes de vivre dignement : emplois, logement, santé, école,
services publics, formations, culture... que des mesures d’urgence soient prises contre les discriminations
et que l’on rompe avec les politiques libérales.

· Que soient rétablis les crédits destinés aux politiques de prévention et aux associations de proximité ;

· Que soient réalisées localement des expertises sur les résultats et la mise en œuvre de la Politiques de la
Ville, sur l’efficience de l’utilisation des financements, avec le souci de l’intervention et du contrôle
démocratique par les populations concernées.

· Que cessent la criminalisation des citoyens des quartiers populaires, les provocations, les propos et les
comportements racistes de trop nombreux policiers.

Nous appelons à un rassemblement devant la préfecture du Rhône ce mercredi 9 novembre à 18H pour porter
ces revendications.

Nous appelons à construire une mobilisation politique durable et large avec les populations concernées et
leurs associations.


Premiers signataires : DiverCité, Agora Vaulx, Les Alternatifs, LCR, Indigènes de la république, Urban
Kultur, Collectif des Musulmans de France
Contact presse : Eric Butot (LCR) : 06 11 74 39 28
Boualam Azahoum (DiverCité) : 06 09 50 97 90


Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)