Familles mises à l’abri dans le gymnase de l’école élémentaire Victor Hugo

COMMUNIQUE DE PRESSE JAMAIS SANS TOIT DU 24/11/2017
samedi 25 novembre 2017

La préfecture, la ville de Lyon et la métropole ont décidé de continuer à bloquer les entrées de l’école Doisneau et empêchent ainsi chaque nuit des écoliers de dormir au chaud avec leur famille. Ceci n’était encore jamais arrivé ! Un cap a été franchi en dépit de la loi qui oblige l’État à les protéger en vertu de L’Article. L345-2-2 du Code de l’action sociale et des familles « Toute personne sans-abri et en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence. »
Pour faire face à cette situation inique, les collectifs de citoyens, habitants et parents d’élèves scolarisés dans les écoles du quartier se sont réunis ce soir ; la cinquantaine de personnes présentes a voté la continuité de l’action.

Face à l’occupation policière des écoles, la solidarité entre écoles et collectifs citoyens se poursuit donc. Après Doisneau, après Servet, c’est dans le gymnase de l’école élémentaire Victor Hugo qu’à partir de ce soir, sont mises à l’abri les familles sans toit de nos écoles.

Combien d’écoles la police encerclera-t-elle pour s’assurer que les familles qui dorment dehors en plein hiver ne bénéficient pas de la solidarité citoyenne qui voudrait les mettre à l’abri le temps d’une nuit ?

Combien de fois les enfants du quartier demanderont à leurs parents pourquoi les policiers empêchent leurs camarades et leurs familles d’être à l’abri ?

Nous rappelons que les écoles occupées ne le sont jamais pendant les temps scolaires ou périscolaires et que leur fonctionnement n’est donc en rien perturbé. Cette situation n’est confortable pour personne et aucune famille ne se résout à ce choix si ce n’est par absolue nécessité. Comment peut-on humainement s’opposer à cela ?

Le comité regrette bien évidemment encore une fois que l’énergie utilisée par les institutions pour empêcher la mise à l’abri temporaire des familles ne soit pas plutôt déployée dans la recherche de solutions pérennes d’hébergement !

Nous réaffirmons à nouveau que la solidarité citoyenne ne craint pas les menaces, ni la présence policière. Nous ne laisserons pas ces familles dormir dehors et resterons déterminés dans nos actions tant que des solutions d’hébergement pérennes n’auront pas été proposées par l’État aux familles restantes. Il nous faudra plus que l’occupation policière de chaque école du quartier : un toit c’est un droit !

Les collectifs Jamais sans toit Doisneau, Hugo, Servet


Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Brèves

14 mars - pétition du lycée J.Brel (vénissieux) pour obtenir le statut Education Prioritaire

Pour signer, c’est par là...

14 février - Manifestation JST

Les comités Jamais Sans Toit Vaulx appellent à une manifestation mercredi 13 mars à 11H. (...)

7 février - COMMUNIQUÉ DES ENSEIGNANTS EN GREVE RECONDUCTIBLE EN ILE-DE-FRANCE

Mercredi 6 février
Nous sommes enseignants à Balzac à Mitry-Mory, Jean Macé à Vitry-sur-Seine, (...)

31 janvier - Déclaration intersyndicale au CDEN au sujet des élèves sans toit et des pressions subies par les personnels

Alors que la mise à l’abri des enfants constitue un objectif majeur des politiques publiques (...)

17 janvier - Elèves Sans Toit : Reportage à l’école Henri Wallon de Vaulx en Velin

Vidéo sur facebook pas besoin de compte pour lire la vidéo
https://www.facebook.com/183081005507412/p