Direction d’école : sous couvert d’une « nouvelle » fonction, l’épée de Damoclès !

mercredi 27 mai 2020

La députée Cécile Rilhac, co-autrice du rapport Bazin-Rilhac qui avait inspiré à la loi Blanquer la création d’un statut hiérarchique pour les directeurs et directrices d’école, profite de la crise sanitaire pour revenir à la charge en proposant une loi déposée le 12 mai visant à créer « une fonction de directeur-rice d’école ».

Il s’agit d’une véritable obsession chez cette députée proche du ministre. Avant même la loi Blanquer, Mme Rilhac avait en effet rédigé un rapport à l’été 2018 sur le même sujet, et le projet avait été ressorti du chapeau suite au suicide de Christine Renon. Pourtant, en décembre 2019, lors d’une rencontre entre SUD éducation et Cécile Rilhac, nous avions reçu l’assurance de la députée qu’aucun projet de loi n’était dans les tuyaux. Cette façon de remettre sur le tapis ce projet impopulaire à la faveur de crises majeures dans la profession (suicide de Christine Renon, pandémie de Covid-19) est honteuse.

Cette proposition de loi ne consisterait pas en un changement de statut, mais en la création d’une fonction de directeur-directrice d’école avec de nouvelles responsabilités.

Il s’agirait de donner une autorité hiérarchique et pédagogique à des directeurs-directrices qui seraient nommé-e-s par les DASEN, auraient leur délégation et deviendraient les supérieur-e-s hiérarchiques des enseignant-e-s. Les directeurs-directrices seraient donc toujours responsables du pilotage pédagogique de l’école et deviendraient décisionnaires dans les différents conseils qu’ils et elles président (conseil des maître-sse-s, conseil d’école).

Et avec ça, l’intention de « donner » plus de temps avec l’instauration d’une décharge complète à partir de huit classes... Mais pas pour assumer la décharge de direction ! Plutôt pour pouvoir confier aux chargé-e-s de direction d’autres missions en plus, comme celles d’accompagnement, de formation ou de coordination (PIAL, REP, RPI).

On peut douter de la création des postes supplémentaires nécessaires pour la mise en place d’une augmentation des décharges, vu le contexte permanent de suppressions de postes.

De plus, les collègues assurant la fonction de directeur-directrice risquent fort de se retrouver responsables sur des aspects bien moins attrayants : que serait leur responsabilité nouvelle si une épidémie telle que celle que nous vivons actuellement venait à se développer au sein d’une école ? Quelle serait leur responsabilité vis-à-vis des conséquences du manque de moyens et de personnels dans les écoles ? Ce n’est pas qu’un nouveau ou une nouvelle chef-fe, c’est aussi un nouveau bouc-émissaire bien pratique !

L’augmentation annoncée des indemnités de direction est ridicule et méprisante (surtout en la comparant à celle des chef-fe-s d’établissements) : on offre « la reconnaissance » et davantage de travail mais sans une véritable augmentation de salaire correspondant à cette quantité de travail, qui ne pourra pas baisser malgré l’allègement de certaines charges administratives (élections de parents d’élèves, PPMS).

Cette volonté d’ajouter toujours plus de hiérarchie et de management nuit aux conditions de travail et ne répond en rien aux besoins des personnels et des élèves. SUD éducation dénonce le renforcement et la multiplication des hiérarchies qui dépossèdent les collègues de leurs pratiques pédagogiques, et mettent à mal la cohérence d’équipe.

SUD éducation revendique :
- la prise en charge collective des directions d’école : un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles
- une baisse du nombre d’élèves par classe
- une augmentation des recrutements statutaires dans toutes les fonctions de l’école
- le recrutement de personnels médicaux pour l’instauration d’une réelle médecine du travail
- l’augmentation du temps de concertation sans augmentation du temps de travail (18h devant élèves, 6h de concertation)
- la mise en place de pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices.
- une école égalitaire et émancipatrice.


Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311