Contre Fillon, après le 2 avril

mardi 5 avril 2005

Lycéens, étudiants, enseignants, chercheurs :
tous ensemble pour faire reculer le gouvernement !

Communiqué de presse

A l’issue de la manifestation parisienne du 2 avril 2005 contre la loi Fillon, une assemblée générale a réuni à Jussieu lycéens, étudiants, personnels de l’Education Nationale, de l’enseignement supérieur et de la
recherche.

La forte mobilisation relevée lors de cette journée, mais aussi l’entrée dans la lutte de nouveaux établissements, notamment en banlieue parisienne, est la réponse du mouvement lycéen à ceux qui prétendent qu’il
s’essouffle. Depuis plusieurs semaines, une centaine de lycées en France ont entamé des opérations de blocage et d’occupation. Ces actions interviennent dans le
cadre d’un mouvement plus général dans l’Education nationale qui dure maintenant depuis deux mois. Le ministre de l’Education nationale, M. Fillon, a fait voter une loi qui dégrade l’accès à l’éducation pour les
élèves des milieux populaires. Le « socle commun de connaissances » introduit par la loi est une sorte de SMIC culturel.

Le plan Fillon n’est qu’un élément parmi d’autres du processus de destruction du service public de l’éducation, auquel participent entre autres la décentralisation des personnels et la mise en place forcée du salaire au mérite.

Cette politique de dégradation des services publics est aussi à l’œuvre à l’Université avec l’introduction du système LMD l’an dernier. Une mobilisation est en cours chez les étudiants d’anthropologie et d’informatique qui occupent un amphithéâtre de Paris VIII depuis lundi 28
mars pour le maintien de leur filière.

A travers la loi Fillon sur la recherche, ce sont à la fois les étudiants et les jeunes chercheurs qui sont attaqués : les étudiants, parce que cette loi programme la fin de la valeur nationale des diplômes et la
dégradation des conditions d’enseignement ; les jeunes chercheurs parce que cette loi institutionnalise la précarité qui les touche déjà et ne leur offre aucun avenir.

Les participants à l’assemblée générale se sont engagés à se mobiliser de concert et à mener des actions communes dans les jours et les semaines à venir.

Nous appelons en particulier les syndicats de l’enseignement secondaire et supérieur à soutenir concrètement les mobilisations en cours dans les
lycées et à aider les lycéens en lutte. Il s’agit dès à présent d’appeler les enseignants à participer aux actions de blocage et à se mettre en grève pour obtenir, dans les plus brefs délais, le retrait de la loi Fillon.

Pour le gouvernement ni notre éducation, ni la recherche ne constituent des priorités. Elèves, étudiants, chercheurs, enseignants, nous subissons ensemble les attaques d’un gouvernement qui reste sourd à nos
revendications. C’est tous ensemble que nous nous unissons pour le faire reculer !

Assemblée générale lycéens, étudiants, enseignants, chercheurs 2 avril 2005
Coordination Nationale des Lycéens
3 avril 2005


Agenda

<<

2021

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et aux (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)