Compte rendu de la journée du 23 juin 2004

PREPARONS LA RENTREE CONTRE LA PRECARITE
mercredi 30 juin 2004

Cette réunion avait pour objectif la préparation d’actions contre la précarité à la rentrée scolaire 2004, dans un esprit d’élargissement du travail de l’intersyndicale de lutte contre la précarité (CGT, CNT, PAS-69, SUD-Education) aux autres organisations syndicales du Rhône. Ce souhait a pu être en partie réalisé, grâce à la présence du SNES. Des divergences de points de vue ont été exprimées, en particulier concernant la revendication de titularisation sans concours de tous les précaires, soutenue par l’intersyndicale de lutte contre la précarité, mais la recherche de revendications et de moyens d’action communs a été efficace lors de la réunion.

Présents : 25 personnes dont 7 précaires.
Organisations syndicales représentées : Intersyndicale de lutte contre la précarité (CGT, CNT, PAS-69, SUD-Education) et SNES. L’ensemble des organisations de l’intersyndicale éducation du Rhône avaient été conviées.

La période de rentrée a été jugée cruciale pour la mobilisation des précaires, qui se retrouveront pour certains en difficulté, dans un contexte de rentrée qui s’annonce difficile, ainsi que pour celle des titulaires, que l’on doit réussir à impliquer pour détecter les problèmes. Les actions programmées contre la précarité doivent alimenter en aval la journée de grève unitaire prévue par l’intersyndicale éducation du Rhône pour la semaine du 20 au 24 septembre. Elles doivent favoriser la mobilisation, créer une attention médiatique, et apporter une série de doléances pour la journée de grève. Les organisations syndicales présentes s’unissent donc dans un calendrier d’actions communes inscrites dans l’urgence de la rentrée, quitte à poursuivre plus tard et peut-être sur des terrains différents le travail de fond au long cours sur le problème sociétal et politique de la précarisation des services publics, et les actions à long terme (recours au tribunal administratif).

Un tour de table permet de dégager les revendications de rentrée suivantes :

- droit au réemploi contractuel ;

- non déclassement des contractuels en vacataires ;

- conditions d’embauche dans le respect des droits des travailleurs.

Le calendrier des actions programmées est le suivant :

- Mercredi 8 septembre, 14.00 : une cellule revendicative, composée des 4 organisations syndicales de l’intersyndicale de lutte contre la précarité, et peut-être du SNES, de précaires et de titulaires, se postera devant le Rectorat, pour faire un « accueil » des précaires. L’idée est de rendre visible les problèmes rencontrés par les précaires à la rentrée, montrer que nous sommes présents et solidaires, prêts à l’action avec eux, et commencer à recenser les problèmes. Cette cellule revendicative a vocation à s’inscrire dans la durée, en se transformant peut-être en permanence à la Bourse du Travail. Elle ne se substituera cependant en aucune façon à l’administration.

- Vendredi 10 septembre : conférence de presse pour annoncer un rassemblement contre la précarité, devant le Rectorat, prévu le mercredi 15 septembre, ainsi que d’autres actions contre la précarité. Il faudrait que titulaires et précaires participent à cette conférence de presse, afin de trouver le juste milieu entre annonce d’actions, débat de fond (dénoncer la précarité, présenter des revendications), et anecdotes réelles qui plaisent tant aux médias. Contacter Le Progrès, la presse nationale, TLM, M6 Lyon, FR3...

- Mercredi 15 septembre, 14.00 : rassemblement contre la précarité, devant le Rectorat.

Pour préparer ces actions :

- il faudrait dès maintenant, chacun dans son établissement, prendre les coordonnées de nos collègues précaires pour les contacter à la rentrée et suivre leur situation, et en profiter pour les prévenir des actions prévues à le rentrée ;

- un tract en trois parties sera diffusé auprès des collègues dès la rentrée par les organisations de l’intersyndicale de lutte contre la précarité et peut-être par le SNES :

  • synthèse des actions 2003-2004 contre la précarité menées par les 5 organisations syndicales, recadrage un peu général du problème de la précarité dans l’Education Nationale, incitation au débat et à l’action dès la rentrée ;
  • annonce des différentes actions programmées
  • coupon à retourner pour inciter les collègues à faire le point des situations locales : nombre de précaires enseignants, ATOS et Vie Scolaire, contractuels, vacataires ou autres statuts ; problèmes de non-remplacements ; nombre d’heures sup.
    Ce tract sera rédigé par l’intersyndicale de lutte contre la précarité et le SNES le mercredi 30 juin 2004 à la Bourse du travail.

- une affiche adressée aux précaires devra être diffusée dans les établissements, pour les inciter à prendre contact avec nos organisations syndicales, via des correspondants locaux, pour signaler tout problème ou toute information.

- il faudra profiter des AG de personnels à la rentrée pour faire connaître ces actions, inciter les collègues précaires à se signaler, mais aussi pour lancer le débat sur la précarité, et les enjeux globaux du gouvernement. Il faudra aussi sensibiliser les parents d’élèves.

- lors de la rentrée universitaire, et pour alimenter le mouvement anti-précarité, des actions sont à prévoir en direction des candidats aux concours internes, lors des réunions de rentrée pour les préparations aux concours, mais aussi une sensibilisation auprès des étudiants pour les inciter à refuser les vacations.

- éventuellement, réutiliser le questionnaire précarité comme outil de recensement des situations, mais aussi de débat et de création de réseaux de précaires, en le diffusant plus largement, si le SNES accepte de participer.

En définitive, les actions contre la précarité doivent s’inscrire dans trois logiques complémentaires :

  1. urgence rentrée, accueil revendicatif dans les établissements et au rectorat
  2. rendre visible la précarité, en particulier dans les médias syndicaux et généraux
  3. travail de fond : la précarité dans le contexte actuel de casse des services publics, le devenir de l’Education Nationale, la précarité comme un élément de plus de la dégradation des conditions d’enseignement (en lien avec l’augmentation des effectifs, etc.)

Quelques informations données au cours de la réunion en marge des débats sur la précarité :

- une journée d’action unitaire prévue par l’intersyndicale de l’éducation du Rhône pour la semaine du 20 au 24 septembre ;

- au collège Barbusse, il est décidé que si les effectifs dépassent 24 élèves par classe, les enseignants seront en grève à la rentrée ;

- SUD-Education, la CNT et le PAS-69 déposent des préavis de grève reconductible dès le 20 août, pour soutenir les actions locales.


PROCHAIN RENDEZ-VOUS DE L’INTERSYNDICALE DE LUTTE CONTRE LA PRECARITE :

LUNDI 2 SEPTEMBRE, 18.00, au local de la CNT (40 rue Burdeau).


Pour tout contact : lutteprecarite69@yahoo.fr
Bourse du travail - boîte 120
Place Guichard
69003 LYON


Agenda

<<

2023

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et aux (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)