Circulaire de rentrée : application lois Fillon, Marseillaise, bourse aux mérite, etc.

mercredi 31 août 2005

Un militant de SUD Education analyse la circulaire adressée aux recteurs-trices et inspecteurs-trices d’académie et aux directeurs-trices des services départementaux de l’éducation nationale pour préparer la rentrée.

Histoire de ne pas parler sur du vent :

Le texte de la circulaire n°2005-124 du 26/07/2005 pour la préparation de la rentrée scolaire.

Les solutions pour la rentrée, lois Fillon vous voilà, tout va
aller mieux :

- Le "délégué académique à la vie lycéenne" : un délégué bidon nommé par le Recteur pour les Lycéens histoire de dire qu’on les a
entendus "je vous aiiiiiii compriiiiiiiiiiis"

- contractualiser les innovations en ZEP et REP : ah ? Des années
qu’on rame dans la choucroute à contre-courant, va-t-on enfin être
entendus ? Va-t-on pouvoir travailler, appliquer les solutions que nous
imaginons face à des problèmes concrets sans perdre notre temps à
pleurer pour avoir les moyens nécessaires de le faire ?

- La réforme du brevet ne peut pas se faire à temps parce que
l’organisation n’a pas été réfléchie avec les acteurs de terrain et
que les directives autoritaires sont arrivées trop tard.

Résultat :
année de transition. Cependant, nos dirigeants instaurent tout de
même la création de mentions au brevet des collèges, éminemment
nécessaires à l’attribution de bourses au mérite pour les plus
nécessiteux socialement. Accrochez-vous pour obtenir vos mentions
Bien et Très Bien. L’effort individuel, c’est bien connu, il n’y a
que ça de vrai...

Il ne sera pas dit si les familles sans papiers en
cours d’expulsion ou de régularisation, ballottées d’hébergements
précaires en hébergements bénévoles chez des particuliers et faisant
tout néanmoins pour envoyer leurs gosses à l’école seront considérées
comme "méritantes" avec la moyenne au brevet.

Pas plus pour les
gamins qui bossent au Kébab du coin après les cours pour gagner deux
sous, ou ceux qui ne rentreront chez eux que tard dans la nuit parce
que "à la maison il n’y avait personne". A quand des critères de
réussite adaptés aux difficultés sociales ? Encore faudrait-il avoir
la volonté politique de les combattre.

- Le "programme personnalisé d’aide éducative" proposé
individuellement à tout élève en difficulté. Seul hic, n’est pas
précisé qui va prendre en charge ce travail et avec quelle
rémunération. Aux dernières nouvelles, cette année encore, il y a
dégraissage massif à l’éducation nationale... des instituteurs de
Boulogne, interviewés ce matin sur France Info, travaillent depuis une
semaine sur ce projet avec des élèves ayant repris plus tôt en Août
le chemin de l’école. Ils avouaient participer "bénévolement" à cette
expérimentation... et qu’évidemment ça ne pourrait continuer longtemps.

- Je passe sur la suppression des TPE en Terminale, sur le lycée des
métiers...

- Et j’arrive à la mesure phare : l’apprentissage et l’étude de la
Marseillaise à l’école primaire. Sûr que c’est une bonne chose
d’apprendre que le sang impur de ceux qui viennent jusque dans nos
campagnes égorger nos filles et nos compagnes doit être versé. Remis
au goût du jour, ça pourrait s’appliquer à ceux qui viennent jusque
dans nos cités égorger l’espoir et la chance de sortir de l’exclusion
de façon digne. Finalement avec une telle mesure, on va peut-être
s’en sortir...


Juste pour l’histoire, une proposition du député Socialiste de
l’Isère, André Vallini, avocat de son état, qui propose
"d’agrémenter La Marseillaise" d’un "couplet européen" et d’un
"refrain mondialiste".
Ce qui nous donne cette, euh... je trouve pas le mot. Je vous laisse
juge :

"Allons enfants de nos vingt-cinq pays, une ère
nouvelle est arrivée. Dans le ciel de l’Europe unie,
flotte le drapeau étoilé, flotte le drapeau étoilé.
Souvenons-nous du temps naguère, qui nous a tant
déchirés. Et demain plus jamais la guerre, mais de
l’amitié et la paix".

"Aux peuples de la terre, ouvrons tout grand nos
coeurs, ensemble ensemble, faisons naître un monde
meilleur"

Source http://www.lci.fr/news/france/0,,3233888-VU5WX0lEIDUy,00.html


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301

Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et aux (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)